Collectif Éthique sur l’étiquette

Ca se passe chez Primark - juin 2019



Le 17 octobre 2018, l’enseigne irlandaise de fast fashion à très petit prix Primark a ouvert un magasin au centre de Toulouse, dans un bel immeuble art nouveau ; le Collectif ESE 31 décide de se mobiliser, organise une action devant l’enseigne, déploie une banderole "Nos actes citoyens ont un poids politique... nos actes d’achats aussi !", sensibilise les passant-e-s, fait signer une pétition, demande à l’enseigne un rdv pour remettre les signatures. Pas de réponse : Primark nous ignore.
Le 28 juin 2019, nous revenons chez Primark !

En période des soldes d’été, vendredi 28 juin 2019, le collectif ESE 31 a décidé de se retrouver à nouveau devant Primark pour dénoncer le modèle de l’enseigne qui produit en masse, à très bas coût, au mépris des droits des ouvrières et des ouvriers du textile à un salaire vital, au moyen d’une distribution d'étiquettes comportant le message "Au Bangladesh, au Cambodge, en Ethiopie... et en France, entre cadences, pression constante, brimades, bas salaires, peur de licenciements non justifiés, les ouvrières des pays du Sud et les salariés, ici, de Primark sont mis à mal. Stop, refusons d’être complices !"

Récit de cette nouvelle action...

A 18h30, nous nous installons sur le trottoir devant le magasin, qui est un espace public. Dès le début de la distribution, des vigiles s’avancent vers nous, décidés à nous empêcher de mener notre action de sensibilisation des citoyen-ne-s. Ils nous indiquent que nous n’avons pas le droit de nous trouver ici et... que nous mentons, nous demandent de partir ! Nous reculons de quelques pas mais nous sommes dans un espace public, nous voulons continuer notre action. L’un des vigiles un peu excédé revient vers nous, s’approche et arrache des mains de l’une de nous son paquet d’étiquettes. Il ne nous les rendra pas. Nous restons sur place en distribuant les étiquettes restantes aux clients sortant de l'enseigne. Avec la plupart d’entre eux, les échanges sont positifs, certains parfois même nous remercient pour notre action. Les consommateurs ne sont pas indifférents à la question des droits des travailleurs des chaînes de la sous-traitance textile.

19h25, le magasin va fermer, nous n’avons plus d’étiquettes. Nous reviendrons chez Primark !

Notre objectif de sensibilisation des consommateurs en cette période de début des soldes est en partie atteint. Nous souhaitions également, en ciblant une de ses boutiques, avoir un effet d’interpellation de l’enseigne, qui s’étend de plus en plus.

Pour la petite histoire, le lendemain, lors de leur manifestation, les gilets jaunes ont entamé un chant anticapitaliste devant Primark, puis quelques 100m plus loin, ils se sont introduits chez Zara...
Il y a des symboles qui ne trompent pas !









Nos autres actualités

Nos actes d’achats ont un vrai poids politique ... nos actes citoyens aussi !
Action de rue en ce 1er jour des soldes d’été à Toulouse devant Primark qui devrait ouvrir prochainement

Publié par Collectif ESE Toulouse

image par defaut
Toulouse : le Collectif participe à Alternatiba
Village des alternatives de Toulouse
Le Collectif ESE de Toulouse était au Village des alternatives organisé par ALTERNATIBA les 24 et 25 septembre 2017.

Publié par Collectif ESE Toulouse

Collectif ESE Toulouse

Membres du collectif local :
Artisans du Monde, CCFD Terre Solidaire, OXFAM, et en lien avec l'ASSECO-CFDT

Contact

Anne-Marie Viguie
jean.viguie@sfr.fr


Actualités des collectifs

Ca se passe chez Primark - juin 2019 - 12 août 2019
Lille : ciné-débat sur les vêtements éthiques - 21 juin 2019
FASHION GREEN DAYS 2019 à ROUBAIX - 10 juin 2019
Toutes les actualités