Collectif Éthique sur l’étiquette

22ème édition du Festisol, le festival dédié aux solidarités

Du 15 novembre au 1er décembre 2019

Pour sa vingt-deuxième édition, le Festival des solidarités met à l’honneur la place de la jeunesse dans les mouvements citoyens à travers le monde. Alors que le 20 novembre 2019 sera célébré le trentième anniversaire de l’adoption de la Convention internationale des droits de l’enfant, il a choisi de mettre en valeur la parole et l’action des jeunes engagé·e·s pour faire évoluer les politiques vers un monde plus juste.

« Climat, migrations, inégalités : écoutons les voix des mineur·e·s », tel est le slogan principal qui va animer les milliers d’événements qui seront organisés pendant deux semaines dans toute la France autour des enjeux de solidarité, locale comme internationale.

Le Festisol couvrira d’autres thématiques comme la consommation responsable, les droits fondamentaux des personnes, la lutte contre l’impunité des multinationales ou la défense d’une agriculture paysanne.

Depuis 22 ans, à partir de la troisième semaine de novembre et pour deux semaines, a lieu partout en France le Festival des solidarités. Il met en lumière les démarches des nombreux acteurs qui s’engagent sous des formes multiples pour construire un monde plus juste, plus solidaire et durable. Des associations, des artistes, des établissements scolaires, des collectivités, des structures socio-culturelles, des citoyen·ne·s organisent à cette occasion, sur l’ensemble du territoire, des milliers d’animations, de débats, de performances artistiques et culturelles qui sont autant d’illustrations concrètes des pratiques de solidarité et d’appropriation de l’espace politique.

Débats, projections de films, ateliers, nos collectifs locaux seront mobilisés pendant ce Festisol.
Défendre les droits humains au travail et promouvoir la responsabilité des multinationales face aux impacts que leur activité peut causer sur les populations et l’environnement, sont un enjeu central pour construire un monde plus juste.

  • Les événements organisés par nos collectifs locaux :

A Quetigny (21) - Mercredi 13 novembre à 19h
Salle Mendès-France, 8 Rue des vergers – Table ronde « Pour mettre justice sociale et respect de l’environnement au cœur de l’économie » et tenue de stand

A Rennes - Mercredi 13 novembre à 9h30
Centre social Aimé Césaire des Champs Manceaux, 15 Rue Louis et René Moine – Animation sur le thème « les multinationales sont-elles respectueuses du travail et des droits des enfants dans le monde ? »

A Dijon - A partir du 15 novembre à 9h
Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, 17 Boulevard de la Trémouille - Exposition sur les objectifs du développement durable

A Toulouse - Samedi 16 novembre à 14h
Boutique Artisans du Monde, 1 Rue Joutx Aigues - Balade solidaire dans les lieux engagés au quotidien

A Loos (59) - Mardi 19 novembre de 17h30 à 21h
Institut Régional du Travail Social, rue Ambroise Paré - Exposition sur les droits humains au travail et tenue de stand lors de la soirée en soutien à la Palestine

A Rennes - Mercredi 20 novembre à 9h30
Centre social Aimé Césaire des Champs Manceaux, 15 Rue Louis et René Moine – Animation sur le thème « les multinationales sont-elles respectueuses du travail et des droits des enfants dans le monde ? »

A Rouen - Mercredi 20 novembre à 10h
Halle aux Toiles, 19 Place de la Basse Vieille Tour – Tenue de stand pendant l’événement sur les 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant

A Reims - Vendredi 22 novembre à 18h
Bibliothèque Universitaire du CROUS, Avenue François Mauriac - Pièce de théâtre « Sur le fil », sur le thème du travail décent

A Rouen - Mercredi 27 novembre à 10h
Rue Jeanne d’Arc – Immersion dans une reconstitution d’ateliers textile

A Montpellier - Jeudi 28 novembre à 18h
Centre Rabelais, Boulevard Sarrail – Conférence « Faisons tomber les murs de l’impunité des multinationales »

A Beaune - Samedi 30 novembre à 11h15
Espace Jeunes, 1 Promenade des Buttes - Projection du film « Nous achetons qui paye ? » suivi d’un débat « Un t-shirt à 2€ est-ce possible ? »