Collectif Éthique sur l’étiquette

Dunkerque : journée mondiale pour le travail décent, débat avec Dominique Potier

Agir pour un travail décent en disant stop à l’impunité des multinationales

Lundi 7 octobre 2019, pour la journée mondiale pour le travail décent, l’ACO - Littoral Dunkerque a organisé un grand débat sur le devoir de vigilance des multinationales. Près de 80 personnes étaient présentes pour cette rencontre-débat. La soirée a été préparée en partenariat avec le CCFD-Terre solidaire, ActionAid France et le Collectif l’Éthique sur l’étiquette local, représenté par Jean-Marc Dalle.

Après une introduction sur la réalité des millions de travailleur·se·s à travers le monde victimes de conditions de travail indignes par la faute ou la négligence des multinationales, Dominique Potier, député rapporteur de la loi sur le devoir de vigilance des multinationales, est intervenu. Il a présenté la loi et la grande mobilisation des ONG, des syndicats et de quelques parlementaires pour permettre son adoption au terme de 5 années de mobilisation. Celle-ci impose aux multinationales une vigilance quant aux conditions de travail et à l’environnement sur l’ensemble de leur chaîne de sous-traitance, partout dans le monde. Cette loi contraignante est un premier pas mais un pas crucial contre l’impunité des grandes entreprises capitalistes. Dominique Potier a souligné la nécessité de la mobilisation des militant·e·s et des ONG dans la construction de cette loi et de celles qui suivront en faveur des droits humains et de la protection de la planète.

Les associations partenaires ont présenté leurs actions, et notamment la campagne « Stop impunité », qui vise à interpeller les député·e·s européen·ne·s, ainsi que les États membres de l’Union Européenne pour s’assurer que la lutte contre l’impunité des multinationales soit au cœur du nouveau mandat du Parlement européen et de la nouvelle Commission autour de deux demandes : soutenir les négociations en vue de l’adoption du traité discuté à l’ONU sur les multinationales et les droits humains, et la fin des tribunaux d’arbitrages entre États et investisseurs.

Puis à partir d’un extrait du film « Les damnées du low cost » sur l’effondrement du Rana Plaza, Jean-Marc Dalle a présenté l’action du Collectif l’Éthique sur l’étiquette, qui dénonce notamment les marges scandaleuses des multinationales de l’habillement, au détriment des droits fondamentaux des ouvrières qui les réalisent, dont celui à un salaire vital, et en mettant leur vie en danger.

Pour conclure la soirée dans l’action, nous avons invité les participant·e·s à signer et à relayer la pétition « Stop impunité ».









Nos autres actualités

ROUBAIX Café Citoyen avec Fashion Revolution et ESE 59 "UNE MODE ETHIQUE EST-ELLE POSSIBLE ?"
Mercredi 25 mars, le collectif Ethique sur l’étiquette lillois était présent à Roubaix à La Condition Publique dans le cadre de la Fashion Révolution Week pour participer au café - citoyen sur le thème "Une mode éthique est-elle possible (...)

Publié par Collectif ESE Lille

ROUBAIX : LES FUTURS INGENIEURS TEXTILE DE L’ENSAIT EN CONFERENCE AVEC ESE
Vendredi 26 janvier à l’ENSAIT de ROUBAIX, Ecole nationale supérieure des arts et industries textiles, a eu lieu une conférence-débat avec les étudiants en Mastère spécialisé en management et innovation, avec Elise Ternynck, directrice de la Formation, membre du collectif local et Nayla Ajaltouni, (...)

Publié par Collectif ESE Lille