Collectif Éthique sur l’étiquette
Titre
Newsletter

Nouvelle explosion mortelle dans une usine textile au Bangladesh

L’Accord doit être renforcé d’urgence

Lundi 3 juillet, l’explosion d’une chaudière dans l’usine Multifabs Ltd, située à Gazipur, dans la banlieue de Dacca a tué au moins dix ouvriers et au moins 50 blessés dont certains sont dans un état très grave. Couverte par l’Accord sur les incendies et la sécurité des bâtiments au Bangladesh, elle fournit une vingtaine de marques ou enseignes occidentales, dont Aldi, Lindex, Dansk Supermarked, Metro AG, Stockmann ou Takko.

Ce nouvel accident a eu lieu au lendemain du renouvellement de l’Accord, signé entre IndustriALL, UNI et 13 marques et enseignes, le 29 juin 2017. Il montre une fois de plus les dangers toujours présents liés à la vétusté des usines au Bangladesh, et la nécessité de renforcer et d’accélérer les rénovations sous l’égide de l’Accord. L’inspection des chaudières doit être immédiatement incluse dans le programme du nouvel Accord, comme nous le demandons depuis 2014.

Le texte actuel de l’Accord indique que les chaudières doivent être situées dans une pièce séparée du reste de l’usine par des murs pare-feu, sans prévoir qu’elles soient inspectées pour détecter les risques d’explosions. Or, ce nouveau drame montre que les murs pare-feu ne peuvent résister à une telle explosion et palier le risque d’incendie.

Le Collectif Ethique et sur l’étiquette et les organisations signataires témoins à l’initiative de l’Accord plaident depuis 2014 pour que l’inspection des chaudières soient intégrées dans le programme. Nous l’avions encore rappelé l’année passée, après l’explosion d’une chaudière dans une usine d’emballages plastiques ayant causé la mort de 24 ouvriers bangladais.

Au-delà de cette question spécifique, le programme de l’Accord doit aussi prévoir l’inspection de l’ensemble des groupes électrogènes défectueux, des systèmes d’arrivée de gaz ou des monte-charge détériorés, à l’origine de plusieurs accidents dans l’industrie du textile.

Le Collectif Ethique sur l’étiquette rappelle par ailleurs que la sécurité des ouvriers dans les chaînes d’approvisionnement de l’industrie du textile et l’indemnisation des victimes s’il y en a, relèvent de la responsabilité et du devoir de vigilance des multinationales.

Face à ce nouveau drame, nous appelons :

- Le propriétaire de l’usine Multifabs Ltd, les marques clientes et le gouvernement du Bangladesh à immédiatement prendre en charge les frais médicaux et l’indemnisation complète des blessés et des proches des victimes.

- L’Accord à immédiatement intégrer l’inspection des chaudières des usines dans le nouveau programme d’inspection annoncé le 29 juin 2017.

- L’ensemble des marques qui se fournissent au Bangladesh à signer le nouvel Accord sur les incendies et la sécurité des bâtiments.

EN SAVOIR PLUS

Un travail d’identification des marques qui se fournissaient à l’usine est actuellement en cours.
- Plusieurs marques signataires de l’Accord ont été identifiées : Aldi Nord and Süd, Dansk Supermarked, Lindex, Metro AG, Stockmann and Takko

- D’autres marques signataires de l’Accord sont listées sur le site de l’usine Multifabs Ltd en tant que clients actuels ou récents : Gorfactory, HFG, Hubermasche, Littlewoods, Mitsubishi Corporation Fashion, Newbody, Rex Holm, ScanWear, Seppälä, and Zolla.

- Une marque a été identifiée comme signataire de l’Alliance pour la sécurité des travailleurs au Bangladesh, une initiative non contraignante et non transparente pilotée par les multinationales américaines ayant refusé de signer l’Accord après le drame du Rana Plaza.