Collectif Éthique sur l’étiquette

Turn around H&M

H&M, un demi-tour s’impose

En 2013, H&M a annoncé assurer le versement d’un salaire vital aux travailleurs de certains de ses fournisseur les mieux notés, en 2018. La marque a même publié une feuille de route très concrète, avec un objectif bien défini : « 850 000 travailleurs du textile seront payés un salaire vital d’ici 2018 ».

C’était il y a 5 ans. À l’époque, H&M a beaucoup communiqué sur son engagement, et a été fortement applaudi par de nombreux acteurs du secteur.
5 ans après, derrière l’annonce fracassante, la réalité est tout autre. Comme le montrent notre rapport ou son résumé, les centaines de milliers de travailleurs fabriquant les vêtements d’H&M continuent à gagner des salaires insuffisants pour vivre dignement – à voir leur droit à un salaire vital bafoué.

>> Signez la pétition adressée à H&M.

L’enquête a été menée dans 6 usines fournissant H&M, dans 4 pays. Elle révèle que les travailleurs :
-  en Inde et en Turquie gagnent environ un tiers du salaire vital estimé : respectivement 97 et 365 € / mois, pour un salaire vital estimé de 224 €et 1182 €
-  au Cambodge gagnent, avec 190 € par mois, un peu moins de la moitié d’un salaire vital
-  en Bulgarie perçoivent, avec 259 €par mois, moins de 10% d’un salaire vital.

Corollaire inévitable : des violations en termes de quantité d’heures supplémentaires, de déductions salariales disciplinaires, de contrats à court termes : ainsi, en Bulgarie, le salaire moyen des travailleurs de Koush Moda, fournisseur "or" d’H&M, est de 98 €, alors que le seuil de pauvreté est fixé à 269 € par mois. Ils doivent réaliser jusqu’à 44 heures supplémentaires par semaine pour survivre.

H&M est un leader de la fast fashion, sa communication sur ses engagements est constante. Mais les engagements sont faits pour être mise en œuvre. La marque multiplie les annonces mais son modèle économique n’a pas évolué : il continue à se fonder sur des salaires de misère dans des pays moins-disant socialement. Si pareil groupe ne fait pas évoluer ses pratiques, c’est l’ensemble de l’industrie qu’il tire vers le bas.

Avec un profit de 2,6 milliards de dollars en 2017, H&M a tous les moyens d’assurer le droit fondamental à un salaire vital à celles et ceux qui contribuent au premier plan à sa croissance économique. Il pourrait même aller au-delà et faire en sorte qu’un salaire décent soit une réalité pour tous les ouvriers de sa chaîne d’approvisionnement. Ce n’est qu’une question de justice. Et c’est sa responsabilité de donneur d’ordre, comme le reconnaît la loi sur le devoir de vigilance adoptée en 2017.

La communication d’H&M sur ses engagements avait été très sonore : nous aimerions bien l’entendre aussi sur leur mise en œuvre.

Agissez avec nous !

- Signez la pétition
- Engagez-vous sur le site turnaroundhm.org
- Interpellez H&M sur les réseaux sociaux : retweetez depuis notre compte tweeter à partir de votre propre compte avec les #TurnAroundHM et #LivingWageNow

Exemples de tweets :
Je veux que les travailleurs fabriquant les vêtements @H&M perçoivent un salaire vital – comme #HM l’avait promis pour 2018.
Je veux un #SalaireVital pour les travailleurs de la chaîne d’approvisionnement d’@HM ! #TurnAroundHM – Arrêtez de renier vos promesses sur le salaire vital !#HM
Hé, @HM, vous vous étiez engagés à verser un salaire vital aux travailleurs en 2018. Nous sommes en 2018 ! Faites-le ! #HM ! #TurnAroundHM #LivingWageNow




Agissez avec nous

Turn around H&M : signez la pétition

Agissez avec nous ! H&M avait communiqué haut et fort qu'il s'engageait à garantir un salaire vital dans ses chaînes d'approvisionnement. C'était prévu pour 2018. On est en 2018. Rien n'a été fait. Signez la pétition pour que le leader de la fast fashion respecte ses engagements.
https://act.wemove.eu/campaigns/rem...

Les outils de la campagne

Rapport Turn around H&M (en anglais) Synthèse du rapport Turn around H&M (en français) Visuel Turn around H&M Synthèse du rapport Turn around H&M (en anglais)

Photos et vidéos de la campagne

Tout voir