Collectif Éthique sur l’étiquette

Nos appels urgents



Les appels urgents relayés par le Collectif Éthique sur l’étiquette sont des campagnes de lettres qui ciblent une entreprise ou un gouvernement pour mettre fin à une situation concrète de violation des droits humains dans les pays du Sud où les travailleurs se mobilisent pour faire respecter leurs droits. Les Appels urgents sont lancés à la demande de ces organisations partenaires pour permettre de donner une dimension internationale à leurs luttes et ainsi de mobiliser le plus grand nombre pour les soutenir.





Indonésie – Adidas, l’envers de la médaille

Pendant de nombreuses années, Adidas s’est fourni dans l’usine indonésienne PT Kizone, où les travailleurs-ses gagnaient 0,60 dollars de l’heure. En janvier 2011, le propriétaire fuit le pays, entrainant la fermeture de l’usine et laissant 2 800 personnes sans emploi. Les victimes se tournent alors vers les multinationales dont ils fabriquaient les produits pour obtenir les indemnités auxquelles elles ont légalement droit. Un fonds d’indemnisation est créé auquel plusieurs marques acceptent de contribuer... mais pas Adidas, qui refuse d’y verser un seul centime ! Dans le même temps, la célèbre marque vient d’investir des centaines de millions d’euros comme sponsor des Jeux Olympiques de Londres…


Thaïlande : L’injustice Triumph

L’un des leaders mondiaux de la lingerie, le groupe Triumph, a fermé une usine thaïlandaise et annoncé un licenciement massif dans une seconde. Rien de plus classique en temps de crise… Sauf que dans le même temps, les effectifs augmentent chez d’autres sous-traitants. Et que, curieusement, les usines touchées sont précisément celles où les ouvriers s’étaient organisés en syndicat pour faire valoir leurs droits. Le tout dans un contexte de répression policière de celles et ceux qui osent exprimer leur mécontentement. Les organisations thaïlandaises en appellent donc à la solidarité internationale.




>> Voir les appels urgents en cours