Collectif Éthique sur l’étiquette

Actualités

Soutenir les travailleurs



Novethic : Un vêtement en coton sur cinq vendu dans le monde provient d’un camp de travail Ouïghour en Chine
Alors que les autorités chinoises ont interné plus d’un million de Ouïghours dans des camps de travail forcé, 180 ONG appellent les marques de vêtements à rompre les liens avec le Xinjiang, province où cette minorité est persécutée. Aujourd’hui, un vêtement en coton sur cinq viendrait d’un camp de travail (...)
Capital : Un vêtement en coton sur cinq viendrait d’un camp de travail ouïghour en Chine
Dans un rapport publié fin juillet, 180 ONG appellent les grands groupes de l’habillement à prendre leurs responsabilités.
BFM TV : Un vêtement en coton sur cinq vendu dans le monde serait fabriqué dans des camps de travail chinois
Selon 180 ONG, ces camps seraient essentiellement situés dans la province du Xinjiang où est persécutée la population Ouïghours.
Le Soir : « Que les multinationales ne soient plus complices du travail forcé des Ouïghours »
Nayla Ajaltouni travaille pour l’ONG française Éthique sur l’étiquette qui participe à une coalition internationale visant à mettre fin au travail forcé des Ouïghours.

Libération : « Continuer à produire au Xinjiang est irresponsable » pour les Ouïghours
Coordinatrice d’Ethique sur l’étiquette, l’une des 180 ONG à l’origine d’un appel, Nayla Ajaltouni explique que le secteur de l’habillement a un an pour vérifier que les sous-traitants n’ont pas recours au travail forcé.
Causette : Travaux forcés : en Chine, des prisonniers ouïghours fabriquent nos vêtements
C’est un chiffre choc : pas moins d’un tee-shirt en coton sur cinq vendus dans le monde proviendrait de la production des Ouïghours internés dans les camps de Chine, selon un regroupement de 180 ONG luttant pour les droits humains.
image par defaut
Il faut mettre fin au travail forcé des Ouïghours
communiqué de presse - 23 juillet 2020
Plus de 180 organisations au niveau international, réunies au sein de la “Coalition to End Forced Labour in the Uyghur Region” (Coalition pour mettre un terme au travail force dans la région ouïghoure) appellent les marques et distributeurs d’habillement à mettre fin à leur complicité dans le travail (...)
Cath-Info : Le Covid-19 menace des millions d’ouvriers du textile en Asie
Le confinement décrété en Europe a poussé des grandes multinationales du prêt-à-porter à repousser ou annuler un grand nombre de commandes de vêtements aux usines textiles asiatiques, plongeant dans la précarité des millions de travailleurs.
image par defaut
Gauchebdo : Les forçats du textile de retour à l’usine
Un quart des petites mains du textile s’étaient vues licenciées à la suite de l’annulation des commandes par les grandes marques. Sous pression des donneurs d’ordres et du patronat, les ouvriers sont contraints de retourner à l’atelier. A leurs risques et périls. (Par Lina Sankari, paru dans (...)
image par defaut
Épidémie de COVID-19 : les multinationales ne peuvent ignorer leur responsabilité
Nos demandes à court terme
La pandémie COVID-19 révèle les relations de pouvoir extrêmement inégales qui régissent les chaînes d’approvisionnement mondiales de l’habillement, et dont les travailleur.euse.s payent le prix. Aujourd’hui, les nombreuses organisations membres de la Clean Clothes campaign appellent les marques et les (...)