Collectif Éthique sur l’étiquette

Dijon




Un tee-shirt à 2 € : pourquoi ? Comment ?
…ou comment créer un collectif local Ethique sur l’étiquette

Mai 2014 : Ethique sur l’étiquette lance la campagne européenne Vivre de son travail c’est vital ; le drame du Rana Plaza marque encore les esprits ; l’enseigne Primark s’installe à Dijon avec ses piles de tee-shirts et autres jeans, pulls, "made in China", "made in Cambodia".

Autant de raisons de se mobiliser et d’interpeller les enseignes de la grande distribution pour tenter d’avoir une réponse à ces deux questions.
Une équipe locale du CCFD-Terre Solidaire de la banlieue dijonnaise saisit l’opportunité et propose une soirée-débat à laquelle participe Nayla Ajaltouni, coordinatrice nationale du collectif.

Près de 80 personnes sont au rendez-vous et à l’issue de la soirée la question est posée : que pouvons-nous faire ? La réponse est immédiate : créer un collectif local " éthique sur l’étiquette".

Spontanément une douzaine de participants manifestent leur intérêt pour participer à cette aventure au premier rang desquels des militants du CCFD-Terre Solidaire, d’Artisans du Monde et de Peuples Solidaires mais pas seulement…des citoyens, potentiellement consommateurs, militants des droits de l’homme rejoignent le collectif.

Que cache ce prix de 2 € derrière le tee-shirt empilé sur les rayons des grandes enseignes de la distribution ?

Le Collectif ESE par sa notoriété acquise depuis plus de 20 ans, son expertise, ses actions relayées par une vingtaine de collectif locaux, est un moyen de relever les défis des conséquences inhumaines de la mondialisation à l’autre bout des chaînes de l’industrie textile.

Le Collectif ESE, collectif "original" dans le paysage associatif français : ONG, syndicats, associations de consommateurs et leurs réseaux sont en permanence mobilisés. Reconnu et soutenu par l’AFD (Agence française de développement), le Collectif ESE a acquis une notoriété durable. Enfin, Le Collectif ESE est membre du réseau européen la Clean Clothes Campaign qui lui permet de rayonner au-delà de l’hexagone.

Mais Le Collectif ESE ne serait pas crédible s’il ne s’appuyait pas sur un réseau d’organisations, de syndicats qu’il soutient dans les pays d’Asie du Sud-Est et en Tunisie.

Venue témoigner, en mars 2015, de son engagement au service des travailleuses des usines textiles du Cambodge, Pisey Ly, n’a cessé de nous renvoyer la balle : "Vous ici, en France, que faites vous concrètement pour promouvoir les droits humains au travail ?".
Comment rester insensible à cette invitation à ne pas céder à la fatalité ?

La récente adoption, le 21 février 2017, par l’Assemblée Nationale de la loi sur le devoir de vigilance des multinationales est la preuve, s’il en était besoin, que la mobilisation citoyenne relayée par les organisations de la société civile (dont ESE), soutenue par des élus parlementaires, est un moyen de pression efficace pour "faire bouger les lignes". Cette avancée bat en brèche la fatalité : oui il est désormais possible de contraindre les enseignes de la grande distribution du textile de respecter les droits humains au travail.

- Rejoindre nos collectifs locaux



Nos actualités

Un tee-shirt à 2 €, est-ce possible ? Qui paye ? Ou comment mettre de l’éthique sur les étiquettes de nos achats
Action au centre ville de Dijon
Un t-shirt à 2, 3 ou 4 euros... est-ce possible ? Sous-entendu, qui paye le coût d’un vêtement à prix si bas ? C’est l’accroche choisie par notre collectif lors d’un événement public samedi 26 janvier 2019 organisé au centre ville de Dijon, à l’occasion des soldes. Tenue d’un stand, affiches et (...)

Publié par Collectif ESE Dijon

image par defaut
A quand l’étiquetage du bien-être humain ?
Tribune du collectif local
Casino lance l’étiquetage du bien être animal !!!!!

Publié par Collectif ESE Dijon

image par defaut
Carton plein pour le collectif ESE de Dijon
Dans le cadre de Festisol 2018, ESE Dijon proposait le 20 novembre 2018 à Sciences Po Dijon le film documentaire "Nous achetons : qui paye ?" suivi d’un débat avec Daniellle Auroi, ex-députée du Puy de Dôme, présidente du Forum citoyen pour le RSE et initiatrice de la loi sur le devoir de (...)

Publié par Collectif ESE Dijon

image par defaut
Un tee-shirt à 2 € : est-ce possible ? qui paye ? ...ou comment mettre de l’éthique sur les étiquettes de mes achats ?
Court métrage et conférence débat avec Danielle Auroi le 20 novembre 2018 à 18 h à l’amphi de Sciences Po / Dijon .

Publié par Collectif ESE Dijon

image par defaut
Besançon : le Collectif présent au Festival international pour la paix
4 jours pour la paix et la coopération entre les peuples
A l’invitation du MRJC (Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne), les collectifs locaux de Dijon et du Jura ont participé le 4 août 2018 au "Festival international pour la paix" qui a réuni à Besançon plus de 2500 jeunes de nombreux pays. Quatre jours de débats, tables-rondes, soirées et concerts pour (...)

Publié par Collectif ESE Dijon

image par defaut
Cambodge "Le salaire de la faim : se nourrir pour travailler ou travailler pour se nourrir ?"
Projection - débat le 1er décembre
Soirée débat dans le cadre du FESTISOL le 1er décembre 2017

Publié par Collectif ESE Dijon


Images à télécharger

Télécharger  Sans titre

Informations


Contact

Jacques Puhl
jacques.pulh@wanadoo.fr


Membres

CCFD-Terre Solidaire, Artisans du Monde, Peuples Solidaires


Le collectif en photos

Image / illustration

Actualités des collectifs

Marcq-en-Baroeul : Mercredi 20 mars, forum citoyen pour 400 élèves au collège (...) - 29 avril 2019
ROUBAIX : à l’UFR LEA de Roubaix vendredi 25 janvier pour la journée d’études IDA Y (...) - 29 avril 2019
Un tee-shirt à 2 €, est-ce possible ? Qui paye ? Ou comment mettre de l’éthique sur les (...) - 28 janvier 2019
Toutes les actualités