Collectif Éthique sur l’étiquette

Un « salaire vital » doit permettre à un-e ouvrier-ère de

d

À l’heure actuelle, dans de nombreux pays, le salaire minimum ne permet pas aux travailleur-euse-s de couvrir leurs besoins de base : logement, nourriture, transport, santé, éducation, eau potable, etc. Au Cambodge par exemple, le salaire minimum est tellement faible qu’un-e ouvrier-ère ne peut pas dépenser plus d’1 € par jour pour manger, ce qui est nettement insuffisant.





Focus

a) S’acheter le dernier IPhone.
b) S’acheter à manger et payer son loyer, le reste est accessoire.
c) Jouer au loto tous les jours, pour avoir plus de chances de devenir millionnaire.
d) Satisfaire ses besoins vitaux et ceux de sa famille.


Actualités

Mini Davos à Versailles : tapis rouge ou régulations contraignantes pour les (...) - 17 janvier 2020 Pour le Black Friday, mobilisons-nous contre Amazon et son monde - 26 novembre 2019 Le Collectif Ethique sur l’étiquette est partenaire du film Made in Bangladesh - 26 novembre 2019 Le coût du RESPECT selon Zara - 20 novembre 2019 Toutes les actualités