Collectif Éthique sur l’étiquette

Actualités



L’Humanité : Bangladesh. Les forçats du textile contraints par les grandes marques de retourner à l’usine
Un quart des petites mains du textile s’étaient vues licenciées à la suite de l’annulation des commandes par les grandes marques. Sous pression des donneurs d’ordres et du patronat, les ouvriers retournent à l’atelier. A leurs risques et (...)
Business & Human Rights Resource Center : Le Collectif Ethique sur l’étiquette enjoint les donneurs d’ordre à assumer leur obligation de vigilance pendant la pandémie de COVID-19
« Rana Plaza, 7 ans déjà. D’épidémies en effondrements : à quand une industrie fondée sur les droits fondamentaux des travailleur.euse.s ? », 24 avril 2020.
image par defaut
Rana Plaza, 7 ans déjà. D’épidémies en effondrements : à quand une industrie fondée sur les droits fondamentaux des travailleur.euse.s ?
Communiqué de presse – 24 avril 2020
L’anniversaire du plus grave accident survenu dans l’industrie de l’habillement se déroule dans le contexte d’une crise sanitaire mondiale qui affecte de manière directe ses travailleur.euse.s, privés de leur travail mais surtout de leur salaire, victimes subites de la loi du seul marché et des (...)
image par defaut
Épidémie de COVID-19 : les multinationales ne peuvent ignorer leur responsabilité
Nos demandes à court terme
La pandémie COVID-19 révèle les relations de pouvoir extrêmement inégales qui régissent les chaînes d’approvisionnement mondiales de l’habillement, et dont les travailleur.euse.s payent le prix. Aujourd’hui, les nombreuses organisations membres de la Clean Clothes campaign appellent les marques et les (...)
Paris Match : Coronavirus : ces entreprises qui évitent le chômage partiel
Proclamant leur solidarité, certaines entreprises ont décidé de ne pas recourir au chômage partiel, alors qu’il permet la prise en charge d’une partie de la masse salariale par l’Etat pour faire face à la crise sanitaire liée au coronavirus.
image par defaut
CORONAVIRUS – Des travailleur.euse.s fragilisés
Des réactions irresponsables des multinationales
Des centaines de milliers de travailleuses de l’habillement ont vu leur contrat et leurs salaires suspendus suite aux interruptions de la production à travers le monde. L’Asie notamment voit la fermeture d’un grand nombre d’usines, des Philippines au Myanmar en passant par le Bangladesh. De (...)
Fashion Network : Sourcing : vers l’élargissement du devoir de vigilance ?
Le conseil général de l’Économie (CGE) a remis fin févier un rapport sur la loi relative au "devoir de vigilance". Voté en 2017, ce dernier rend les donneurs d’ordres responsables de mauvaises pratiques de leurs sous-traitants.
AEF Info : Devoir de vigilance : un collectif ONG-CFDT veut la création d’une instance chargée de "garantir l’effectivité" de la loi
image par defaut
Le Conseil Général de l’Économie évalue la loi devoir de vigilance : des recommandations bienvenues, une ambition à réaffirmer
Communiqué de presse - 10 mars 2020
Dans son rapport d’évaluation relatif à la loi sur le devoir de vigilance remis le 25 février dernier, le Conseil général de l’économie (CGE) recommande, notamment, d’étendre l’application de la loi aux formes juridiques non couvertes et d’harmoniser les seuils, ce que nos associations saluent. Nous (...)
image par defaut
Travailleurs forcés ouïghours dans des usines sous-traitantes de grandes entreprises occidentales : quand cesserons-nous de faire confiance aux seuls engagements des multinationales ?
Communiqué de presse - 5 mars 2020
Les faits documentés dans le rapport de l’Institut australien de stratégie politique (ASPI) rendu public le 1er mars dernier « Uyghurs for sale » choquent largement media et opinion publique. Alors que se multiplient les déclarations des entreprises et les appels à « avancer ensemble », ce rapport (...)