Collectif Éthique sur l’étiquette

Actualités



Nouveau modèle : Nayla Ajaltouni : "la mobilisation citoyenne peut changer le monde"
Nayla Ajaltouni est la coordinatrice du collectif Éthique sur l’étiquette, qui agit en faveur du respect des droits humains, notamment dans l’industrie textile. Dans cet épisode, Nayla critique le modèle Zara. Un modèle bien rodé et mis à jour dans une enquête réalisée par le collectif. Elle nous (...)
image par defaut
Mini Davos à Versailles : tapis rouge ou régulations contraignantes pour les multinationales ?
Communiqué de presse - 17 janvier 2020
Emmanuel Macron recevra pour la troisième année consécutive plus d’une centaine de dirigeants de multinationales au château de Versailles pour le sommet “Choose France”, ce lundi 20 janvier 2020. Une opération séduction dans un décorum très ancien régime au cours de laquelle l’impact environnemental, (...)
Novethic : Soldes, alors que Zara empoche des milliards de bénéfices, les ouvrières gagnent à peine de quoi vivre
Ils génèrent 30 % du chiffre d’affaires annuel de l’habillement ! Les soldes sont de retour depuis le mercredi 8 janvier pour une période réduite cette année à quatre semaines. Les géants de la fast fashion comme Zara vont multiplier les bonnes affaires. Mais à l’autre bout de la chaîne, loin de (...)
50/50 magazine : Dans l’industrie du textile, les femmes sont très fortement touchées par les violations des droits fondamentaux au travail
Créé en 1995, le Collectif Éthique sur l’étiquette se bat pour le respect des droits humains au travail dans le monde. Il regroupe des associations de solidarité internationale, des syndicats, des mouvements de consommatrices/consommateurs et des associations d’éducation populaire. Rencontre avec la (...)
Anti-K : Soldes : alors que Zara empoche des milliards de bénéfices, les ouvrières gagnent à peine de quoi vivre
Ils génèrent 30 % du chiffre d’affaires annuel de l’habillement ! Les soldes sont de retour depuis le mercredi 8 janvier pour une période réduite cette année à quatre semaines. Les géants de la fast fashion comme Zara vont multiplier les bonnes affaires. Mais à l’autre bout de la chaîne, loin de (...)
Novethic : Le jour où le Rana Plaza s’est effondré, en même temps que notre aveuglement sur la mode [2010-2020]
Le 24 avril 2013, un immeuble abritant une usine textile s’effondre au Bangladesh. 1138 ouvrières et ouvriers périssent, des centaines d’autres sont blessés. Dans les décombres, des étiquettes de grandes marques sont retrouvées. Le drame marquera un tournant pour l’industrie de la mode, entre prise de (...)
Fashion Network : La blockchain est-elle l’outil miracle pour tracer l’origine des produits mode ?
A l’instar de l’intelligence artificielle placée au cœur de la fameuse "industrie 4.0", la blockchain pourrait jouer un rôle central dans l’aspiration de traçabilité et de transparence de la filière, et surtout de ses clients finaux. Après avoir abordé les horizons possibles de la "chaîne de blocs" sur (...)
image par defaut
Pour le Black Friday, mobilisons-nous contre Amazon et son monde
Rejoignez-nous le 29 novembre 2019
A l’occasion du Black Friday, face aux injonctions à consommer à outrance en profitant de remises qui souvent n’en sont pas, nous appelons, avec une coalition large d’ONG, de syndicats, de libraires, d’artistes et de personnalités à une mobilisation pour une alternative à Amazon et son (...)
image par defaut
Le Collectif Ethique sur l’étiquette est partenaire du film Made in Bangladesh
Sortie en salles le 4 décembre 2019
« Made in Bangladesh » : une ouvrière du textile bangladaise découvre le laborieux parcours qui s’impose à elle pour créer un syndicat et faire valoir ses droits face à des patrons d’usine intransigeants. Face aussi une société patriarcale, incarnée par son mari, le propriétaire de l’usine, (...)
image par defaut
Le coût du RESPECT selon Zara
Communiqué de presse - 20 novembre 2019
Zara, marque phare du groupe espagnol Inditex et leader mondial de la fast fashion, a vu son chiffre d’affaires multiplié par 5 en moins de 20 ans, pour atteindre 26 milliards d’euros. Elle doit son succès à un modèle unique, qui place la rentabilité au coeur d’un système fortement intégré, mais qui (...)